top of page

Sekhmet, la lionne farouche

Sekhmet qui signifie « la Puissante » est la lionne farouche, c'est la « destructrice des ennemis du Soleil ». Il ne faut pas la confondre avec Bastet, déesse au corps de femme mais avec une tête de chat.


Femme du dieu Ptah et mère de Nefertoum c'est une déesse redoutée et elle avait un culte important dans la région de Memphis (aujourd’hui le Caire). Réputée d'un appétit sanguinaire elle est messagère de la mort du carnage et de la guerre, elle inspire donc la crainte. C'est pourquoi on cherche à l'apaiser, à obtenir ses faveurs pour la guérison, et à se mettre sous sa protection. Ses prêtres sont d’ailleurs médecins ou vétérinaires.


Sekhmet, Louvre


Si Sekhmet est si redoutée c'est qu'il y a bien une raison. On ne dit pas qu'elle est messagère du carnage pour rien.



Hathor et Sekhmet, Louvre

Lorsque dans les temps anciens les humains se sont rebellés contre le dieu Rê, celui-ci envoya son œil droit, la déesse Hathor, qui, dans une forme vengeresse prend la forme de la déesse lionne Sekhmet. Malheureusement Sekhmet devint rapidement hors de contrôle pour Rê. Une fois qu'elle a goûté au sang, elle s'attaque à tous ceux sur son passage, terrorisant les humains.



Sekhmet, Louvre


Les dieux ne pouvaient pas laisser l'humanité périr. Aussi, pour tenter de l'apaiser, Rê mélangea du jus de grenade avec de la bière pour que la boisson ressemble à du sang. 7 000 cruches furent versées pour l’appâter. À l'aube, Sekhmet perçut le breuvage comme du sang et le but en grande quantité. Une telle quantité d'alcool la rendit soûle et elle dormit pendant trois jours. À son réveil, elle n'eut plus du tout envie de carnage. L'humanité fut sauvée.

Pour s'assurer que Sekhmet ne s'énerve plus, chaque année une journée lui était consacrée et l'alcool coulait à flot, bière et jus de grenade, ainsi que des danses et musiques réjouissantes.



Sources :

BOUILLON Hélène, les 100 mythes de l'egypte ancienne, éd. Que sais-je?, 2020

COMTE Fernand, Les grandes figures des mythologies, éd. Larousse-Bordas, Paris, 2000

GUIRAND Félix, SCHMIDT Joël, Mythes et mythologies, éd. Larousse, coll. In extern-, 2019

LALOUETTE Claire, Dieux et Pharaons de l'Egypte ancienne, éd. Librio, 2004

Mythologie, les grands mythes expliqués simplement, Ça m'intéresse, Dorlin Kindersley,Royaume-Uni, 2018


La déesse est citée pour la première fois dans les Textes des pyramides

Les Textes des sarcophages font état de la terreur qu'elle inspire aux hommes.

Sekmhet est dépeinte comme une lionne sanguinaire dans le Livre de la vache céleste.

Article récent:
 SEARCH BY TAGS: 
bottom of page